La salle de bal

Anna Hope
Gallimard du monde entier

« J’ai cassé une fenêtre. A la filature. Hier. Je suis désolée. Je rembourserai. Mais je ne suis pas folle. »
Angleterre, hiver 1911, dans un sursaut d’humeur, Ella Fay, une jeune irlandaise, brise une vitre de la filature dans laquelle elle travaille depuis l’enfance. Un geste qui la conduit tout droit à l’asile d’aliénés de Sharston dans le Yorkshire, une institution sordide où elle espère être rapidement libérée. Mais le temps passe et elle doit se frotter à cet univers qui sépare les hommes et les femmes, à la rudesse des infirmières, aux questions du Docteur Charles Fuller, aux autres pensionnaires dont Clem. Il y a tout de même les vendredis dans la salle de bal, une idée du Docteur Charles Fuller pour guérir les patients. Et surtout John Mulligan, un « irlandais mélancolique ».
Au son du piano, Ella et John s’envolent dans une valse, puis deux, puis trois. Leur cœur s’emballe et les voilà loin de Sharston mais le Docteur Charles Fuller ne l’entend pas de cette manière.
On se laisse enivré le temps d’une valse et l’on découvre avec plaisir une histoire d’amour dans un contexte d’études expérimentales sur les « faibles d’esprit ». Une valse à trois temps qui donne, tour à tour, la voix à Ella, John puis Charles.
A travers ce récit romanesque plein de poésie, Anna Hope manie avec une grande dextérité toute une palette d’émotions. Elle nous invite également à réfléchir à la définition de la folie dans l’Angleterre des années 1900.  Période de crise économique, durant laquelle, Winston Churchill, alors ministre de l’intérieur, s’intéressait fortement à l’eugénisme.

Une écriture sublime. Un roman fort et intense. Un très bel hommage à l’arrière-arrière-grand-père d’Anna Hope qui a été interné en 1909 dans le Yorkshire. Je le recommande vivement !


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s