Une partie rouge

Maggie Nelson
Editions du Sous-sol

Un essai autobiographique où l’auteur Maggie Nelson nous fait part de ses réflexions et ses sentiments sur un drame survenu avant sa naissance et qui a marqué sa vie : le crime de sa tante Jane Mixer, sœur de sa mère qui est survenu en 1969 dans le Michigan.
Malgré une mère qui a tout fait pour cacher ses sentiments, Maggie Nelson est hantée par le meurtre de sa tante resté irrésolu. Elle décide en 2004 d’écrire un recueil de poésie à ce sujet. Alors qu’elle s’apprête à publier son ouvrage, sa mère reçoit un appel : la police a trouvé un nouveau suspect et un procès va avoir lieu. Pour Maggie Nelson c’est une plongée dans son enfance où tous les souvenirs douloureux refont surface comme le décès soudain de son père. Avec une belle plume, l’auteur fait un témoignage précis du déroulement du procès et aussi de tout ce qu’il réveille pour elle, sa mère, sa sœur et son grand père.
Un témoignage bouleversant sur un drame qui a fait basculer la vie de toute une famille
Un essai qui se lit comme un patchwork des réflexions de Maggie Nelson sur les événements qui ont marqué sa vie. On peut regretter le manque de fil conducteur, l’écriture est toutefois agréable et la construction du récit, même si elle ne m’a pas plu, est intéressante.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s