De l’Ardeur



Justine Augier
Actes Sud
Coup de cœur ❤️❤️❤️❤️❤️

Peu de temps après son arrivée au Liban en 2014, Justine Augier va voir le film Our terrible country dans lequel on suit l’écrivain syrien Yassin al-Haj Saleh et un jeune photographe, Ziad al-Homsi à Douma au printemps 2013. Elle découvre à travers ce film, une de leurs amies dissidentes, Razan Zaitouneh (nom qu’elle entend pour la première fois), avocate spécialisée dans la Défense des prisonniers politiques, journaliste, militante des droits de l’homme. Un instant furtif dans le film mais où la forte personnalité de Razan Zaitouneh marque Justine Augier.
Dans un premier temps, elle met de la réticence à enquêter sur cette avocate disparue le 10 décembre 2013 à la fois par scepticisme face à cet idéalisme radical mais aussi par peur de plonger dans un contexte aussi pesant. Mais l’idée continue de la hanter comme une nécessité. Elle voit aussi en Razan Zaitouneh ce qu’elle a voulu être et cru pouvoir devenir. Trois ans plus tard, elle décide d’écrire le récit.

Avec beaucoup de précisions et d’éthique, Justine Augier tente de retracer le parcours de Razan Zaitouneh, devenue une figure incontournable de la dissidence syrienne. Elle s’appuie sur les témoignages des proches de Razan Zaitouneh, intègre des textes qui donnent du corps à son récit. Justine Augier réussit à incarner la personnalité de cette femme hors du commun. On sent sa présence à travers cet ouvrage.
Un texte coup de poing dont on ne sort pas indemne. Cet essai se lit avec l’esprit mais aussi le corps. J’ai eu la nausée à certains passages, des larmes aux yeux. Je me suis sentie parfois prise à la gorge. On se sent révolté, impuissant.


J’ai été profondément remuée par ce récit qui vous plonge dans l’horreur des événements survenus en Syrie. Il invite à un vrai appel de conscience. 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s