Le cas singulier de Benjamin T

Catherine Rolland
Editions Les Escales

Est-ce que la maladie exclut ?

C’est ce que Benjamin Teillac est en droit de se demander alors que sa vie bascule. Il est épileptique, ses crises surviennent de plus en plus fréquemment, et il devient difficile de la cacher. Jusque-là seuls son meilleur ami, David, et son ex-femme, Sylvie, sont au courant, mais jusque quand cette dernière va conserver le secret ? Après quinze de vie commune, Sylvie lui a préféré son propre patron Haestler. Benjamin craint pour son emploi. Officiellement sa maladie ne peut lui permettre d’exercer son métier d’ambulancier, et Haestler semble vouloir s’en défaire par tous les moyens.

C’est alors que sa neurologue lui propose un nouveau traitement, seule solution qui lui reste pour continuer son métier qu’il aime tant. Après de nombreuses hésitations, Benjamin finit par accepter cette option qui va lui réserver bien des surprises à commencer par l’ouverture vers un monde parallèle. Benjamin devient un personnage de la résistance en 1944.

Avec une belle écriture, très entraînante, Catherine Rolland évoque les affres de l’épilepsie et ses conséquences, mais aussi la force de l’amitié. Elle aborde avec légèreté et talent les questions de cette maladie. Elle associe tour à tour le réel et le rêve et nous démontre la force de résistance du cerveau malgré les nombreuses possibilités de sombrer. A chaque crise Benjamin s’évade en 1944 et devient ce personnage de la résistance. Une seconde vie qui semble tellement vraie que l’on peut se demander s’il l’a vraiment vécu.

Un roman très original qu’on lit avec beaucoup de plaisir !

Une très belle découverte que je vous recommande vivement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s